Votre dernier livre, "Noon Moon" (Seuil, 430 p., 21 euros), peut se lire comme un roman d'espionnage, où un vieil espion manipule un jeune, mais n'est-ce pas plutôt un traité de stratégie ?
Les espions m'intéressent en ce sens qu'ils sont rarement idéologisés. Ils ne voient pas le monde en noir et blanc comme on nous le sert aujourd'hui, mais en nuances de gris. Mais Noon Moon est plus qu'une simple histoire d'espionnage. Il y a là une tentative d'explication des grandes tendances géopolitiques du monde.

...

Lire la suite du portrait